Les vélos des pros, partie 1/2

par | Oct 23, 2020 | Dossiers

La saison 2020 se termine plus tard que prévu, ce qui nous a permis de faire un tour au départ du Tour des Flandres et d’observer le matériel des pros. Si les cadres sont strictement identiques à ceux vendus dans le commerce, le montage des vélos des pros est bien spécifique… Et le patin fait de la résistance chez certaines équipes ! Première partie.

Le nouveau vélo de Julian Alaphilippe

Récent Champion du Monde, Julian Alaphilippe bénéficie d’un tout nouveau vélo, aux couleurs de son maillot arc-en-ciel.
Outre le groupe Shimano Dura-ace, Julian a choisi d’équiper son Tarmac SL7 des anciennes roues Roval CLX 50 et de pneus Turbo Cotton. Sur le Tour de Flandres, le Champion du Monde roule en effet en pneus, reconnaissables à leur flanc beige.

On retrouve aussi le capteur de puissance Dura-ace, des roulements Ceramic Speed une double couche de ruban de cintre.
Notez le petit marquage blanc sur le cintre et la potence, pour faciliter le montage du vélo, la position du cintre est en effet extrêmement précise…
Un cintre rond classique choisi par une majorité de coureurs dans l’équipe Quick-Step, alors que Specialized commercialise son Tarmac S-Works SL7 avec l’Aerofly II…

Des potences toujours aussi longues

Assez incroyable, mais les pros utilisent en grande partie des potences très longues, au-dessus des 120mm. Des potences apparues il y a environ 20 ans, à la disparition des cadres sur-mesure. Les pros s’adaptent…

Des combos au classique

Si les combos monoblocs en carbone sont légion sur le marché des vélos haut de gamme, obligeant parfois les cyclistes “communs” que nous sommes à franchir le pas, certains pros choisissant toujours un cintre et une potence classique. Les deux cohabitant souvent étrangement au sein des équipes…

Des pressions minutieusement contrôlées

Que ce soit sur les boyaux (encore majoritairement présents), les pneus (en minorité) et les Tubeless (qui si voient de plus en plus), les mécaniciens apportent une attention particulière à la pression des divers pneumatiques. Sur le Tour des Flandres et par temps sec, la section idéale est de 28mm avec des pressions entre 6 et 7 bars selon le poids du coureur.
Chacun y va de sa manière, de la pompe classique au gonfleur électrique avec manomètre électronique.

Un sponsoring pas toujours respecté…

Chez Israël Start-Up Nation qui est sponsorisée par Maxxis on roule en…. Continental !
Maladroitement maquillés, ce sont les boyaux Competition Pro LTD qui ont été choisi. Les Maxxis restent sur les vélo de secours.

Des disques… SwissStop

Toujours chez Israël Start-Up Nation, on roule en disque SwissStop. Sponsor de l’équipe, la marque suisse, référence dans le monde du freinage propose désormais ses propres disques. Remarquez la couleur, ils ont bien chauffé…

Des capteurs de puissance omniprésents

Utiles il y a quelques années pour lester des vélos trop légers, les capteurs de puissance ont finalement trouvé leur place chez les pros qui continuent de les utiliser en course malgré le surpoids des vélos à freinage disque… Si SRM était omniprésent à l’époque, c’est désormais Shimano qui domine. On retrouve aussi FSA, 4iiii, Pionner, Rotor…

Share This